Quelques conseils aux belle-mères

1. Garde à l’esprit que ta belle-fille reste un être humain avec ses aspirations et ses sentiments. Elle a fait de grands sacrifices pour venir et se dévouer à ton fils pour le restant de sa vie. Traite la comme ta propre fille. Rappelle-toi quand tu étais toi-même la belle-fille : comme tu désirais être traitée, traite-la donc ainsi. Efface la jalousie qui survient généralement dans les cœurs et qui inspire la mauvaise pensée qui te faire dire que « cette nouvelle personne a surgit dans ma demeure et s’est imposée à mon fils que j’ai élevé si durement ».

2. Donne-lui des cadeaux ; cela créera l’amour entre vous.

3. N’exige pas d’avoir le contrôle sur l’argent de ton fils, car il lui appartient d’en faire usage de façon appropriée.

4. Ne compare jamais une belle-fille avec une autre, ou avec tes filles. Chaque personne est différente et a des aptitudes différentes. Trouve le bien chez tout le monde.

5. Ferme les yeux sur ses fautes et ses erreurs. Ta belle-fille est encore novice. Il est probable que tu aies fait les mêmes erreurs quand tu étais plus jeune.

6. Si elle vit avec vous, ne t’attend pas à ce qu’elle fasse tout dans la maison. Par ailleurs, s’il n’y a qu’une seule cuisine, alors certains oulémas préconisent à la belle-mère de céder cette pièce complètement à la belle-fille, si elle en accepte volontiers la responsabilité. Si cela n’est pas possible, allez-y chacun votre tour, puisqu’en général les problèmes commencent dans la cuisine. Les façons de faire et les méthodes de chacun sont différentes.

7. Réfléchis bien avant de parler. Ce que tu dis à ta fille, tu ne peux pas le dire à ta belle-fille, puisque ta fille a un amour naturel pour toi alors que l’amour de ta belle-fille devra être cultivé progressivement. Même si elle s’égare, fais attention à la façon avec laquelle tu la corriges. Parfois, même un unique mot, innocent en apparence, suffit à causer des problèmes. La situation demande de la délicatesse.

8. Ne parle jamais de ta belle-fille avec une autre ou avec tes sœurs, filles ou meilleurs amies. Si tu ne peux garder de secret [concernant ta belle-fille], comment penses-tu que les autres feront ? En parler aux autres ne fera qu’attirer les problèmes. Si problème il y a, parles-en directement à la première concernée.

9. Apprend de tes erreurs. Si un jour tu as dit quoique ce soit de polémique, assure-toi que cela ne se reproduise plus.

10. Sache rester simple, personne n’est parfait. Ne sois pas si difficile pour des sujets qui ne sont pas d’une importance vitale.

11. Sois généreuse en faisant l’éloge de sa cuisine même si cela ne correspond pas à ce que tu aurais fait.

12. Ne mêle jamais ta belle-fille à un conflit entre toi et ton fils. Si tu es contrariée par ton fils pour quelque raison ce que soit, il n’y a pas lieu de passer ta colère sur ta belle-fille. Parles-en directement à ton fils.

Traduit de Advices to Mothers-in-Law, par Moulana ‘Abdoul Hamîd Is’hâq, Azaadville, Afrique du Sud.

Publicités

Publié le 01/07/2014, dans Uncategorized, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. J’ai une belle mère qui donne tjrs raison à ses filles, et cette fois ci , j’ai ramener des prétendant chez moi pour voir sa fille, DC j’ai TS préparer, c t la veille de el wakfa, le lendemain j’ai jeûné avec sa fille (que je considéré une soeur). DC comme je travail TT la journée, quand je suis rentrée, j’ai commencé à préparer le déjeuner, ma belle mere a demandé a son fils de NS en mener chez elle pour déjeuner, il a dit après el Maghreb, quand j’ai déposé la table et on a manger ma belle s’est levé, je lui est dit maintenant c toi qui fait la vaisselle, elle répond:j suis une inviter, je lui qu’elle est chez son frère et qu’elle n’est pas une invité, DC elle a laver la vaisselle, et moi j’ai préparer mes affaires et les petits. On n’a pris la route, quand on est arriver, la femme de mon beau frère m’a dit je vs est attendu pour le dîner pourquoi vs êtes pas venu, je lui est dit que je n’était pas au courant, sachant que ma belle mere le savais, bref, le jour de aïd mon mari la veille m’a dit qu’il allait m’emmener chez mes parents(car a chaque aïd je suis tjrs la dernière de mes soeurs qui leurs rend visite), il y’a 10 ans, l’année passer mon père a fait la remarque, et a fait une tête, DC le 1 et jour, je suis Partis avec technef, et arriver chez mes parents vers le tard…les lendemain je suis réparti chez moi avec ma soeur, et la mon mari et venu vers le tard, et entre temps je l’ai appelé ne répondez pas, même pas ma belle mère, ne m’a pas répondu, pourtant avant de partir je me suis expliqué et j’ai donné les raisons, enfin depuis elle n m’a rappelé ni jlui est parlé, hier mon beau frère a appelé mon mari pour Assister à un mariage de leur cousin la veille et moi personne ne m’a appelé, comment je dois me comporter

    J'aime

Exprimez-vous incha'Allah :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s