Peux-tu garder un secret ?

Abu az-Zahiriyyah rapporte :

« Je parti vers Tarsus, et j’entrai chez Abou Mou’awiyah al-Aswad après qu’il soit devenu aveugle. Je vis dans sa maison, un Mous’haf accroché au mur alors je lui dis « Qu’Allah te fasse Miséricorde ! Un Mous’haf alors que tu ne peux même pas voir ? »
Il répondit « Mon frère, peux-tu garder un secret jusqu’au jour où je mourrai ? »
Je dis « Oui ». Puis il me dit « Assurément, quand je souhaite lire depuis le Qour’âne, la vue me revient ».

 

Abu Hamzah Nasir bin al-Faraj al-Aslami – qui était le servant de Abu Mu’awiyah al-Aswad – rapporte quelque chose de similaire :

«Abu Mu’awiyah avait perdu la vue. Et, s’il voulait lire depuis le Qour’âne, il tâtait la chambre recherchant le Mous’haf jusqu’à le trouver. Dès qu’il l’ouvrait, Allah lui retournait sa vue. Dès qu’il le fermait, sa vue le quittait»

Sifat as-Safwah, 2/413-414

Publicités

Publié le 22/12/2014, dans Citations islamiques, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Exprimez-vous incha'Allah :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s