Archives du blog

Le Feu qui épargna Médine et qui illumina le cou des chameaux de Basrâ

Le Prophète dit : »L’Heure ne viendra pas tant que n’apparaîtra pas un feu de la terre du Hidjâz qui illuminera le cou des chameaux de Basrâ (en Syrie)« . (Boukhâri et Mouslim).

Il est rapporté qu’il y eut une fois en l’an 654 de l’Hégire (année grégorienne 1256), une importante éruption volcanique dans la région de Médine, composée de six grandes éruptions.
La lave s’étendait sur près de 200 km et l’intensité était telle que pendant plusieurs mois les gens voyageaient de nuit à Tayma (700 km de Médine) car la lumière y resplendissait. Au Châm, les habitants firent même la salat al-kusuf, tellement le ciel était couvert ils crurent à une éclipse ! C’est dire la grandeur de l’évènement qui était d’ampleur régionale.

Et pourtant quand les coulées de lave s’approchèrent de Médine, terrorisant ses habitants, par la Volonté d’Allah ces coulées s’arrêtèrent avant la Ville, la direction changea subitement et ces coulées s’éloignèrent, allant même en montant les reliefs !

Le géologiste et volcanologue Dr John Roobol, qui étudie les champs de lave de l’Arabie depuis 30 ans, a survolé cette région (puisqu’on distingue très clairement du ciel les coulées de lave) ; il décrit cet évènement comme unique en son genre, pour lui un évènement d’une telle intensité n’existait qu’à l’époque du Précambrien. Selon lui la lumière pouvait s’étendre facilement en Irak et en Syrie. Quand on le questionna sur la direction des coulées de lave, il répondit qu’il n’avait pas d’explications scientifiques à donner, qu’il a entendu que les gens avaient prier, et que tout ce qu’il pouvait dire c’est que leurs prièrent furent entendues !

Et effectivement il est rapporté que les Médinois détruisirent sur le champs leurs instruments de musique, jetèrent les bouteilles de vins, ils libérèrent tous leurs esclaves et se réfugièrent à la Mosquée du Prophète pour invoquer Allah près de la tombe de Son Prophète .

Cet évènement fût prédit par le Prophète et enregistré dans nos livres de hadith dès les premiers siècles de l’Islam, tout comme Ses autres prophéties confirmées de nos jours par la science. C’est un fait historique attesté, mutawatir, qui a été rapporté par de nombreux historiens et ‘ulama tels que Abou Shama al-Maqdissi, Ibn Hajr, l’imâm Nawawi, l’imâm Qurtubî, Qoustoulâni… (qu’Allah leurs fasse miséricorde).

SouhanAllah !

Publicités

Expulser les juifs ainsi que les saouds de l’Arabie

par سليمان الكندي

عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلَّى الله عليه وسلَّم : لأخرجنَّ اليهود والنصارى من جزيرة العرب حتى لا أدع إلا مسلماً أخرجه مسلم

‘Oumar bin al-Khattâb رضي الله عنه rapporte que l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a dit « Je ferais certes expulser les juifs et les chrétiens de la Péninsule arabique au point de [n’y] laisser que des musulmans » [Muslim]

La version de l’imâm Ahmad nous apprend qu’il s’agissait du dernier souhait et de la dernière instruction de l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم pour sa Oummah. Durant des siècles la Oummah a respecté ce commandement qui a été exprimé lors de la dernière maladie du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم.

Les Rawâfid [chiites] ont certes trahi l’Islâm plus d’une fois, notamment lorsqu’ils se sont alliés aux croisés contre les musulmans, seulement, tout en restant honnête et en reconnaissant le peu de mérite qu’on puisse leur attribuer, ils n’ont jamais eu l’insolence de cracher sur le dernier ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم de la façon dont le satanique régime saoudien l’a fait. Les Rawâfid n’ont jamais invité les armées Chrétiennes et Juives à venir souiller le sol Arabe.

L’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a voulu réserver la Péninsule Arabique comme la pure demeure de l’Islâm et de l’Unicité d’Allâh. C’était sur ce sol sacré d’Arabie que Jibrîl descendit et révéla le Qour’ân. Allah envoya ses meilleurs Anges sur le terrain de Badr en Arabie. En plus d’abriter à la fois la Ka’bah et le Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم qui anoblissent cette terre, l’Arabie doit aussi être complimentée pour chacun des pas des compagnons de Mouhammad صلَّى الله عليه وسلَّم qu’Allah a bien voulu autorisé sur son sol.

Aujourd’hui, en lieu des armées angéliques, ce sont les armées du dajjâl américaines qui souillent la terre sainte d’Arabie. Ceux qui déclarent l’Unicité d’Allah croupissent dans les prisons, alors que ceux qui Le renient sont honorés. Ne savent-ils pas que tous les honneurs sont dues à Allah ? Pleurez Ô Musulmans si vous le pouvez, car par votre complaisance désormais des prostituées foulent le sol où jadis les femmes de Nabi صلَّى الله عليه وسلَّم voyageaient. Cela ne vous gêne-t-il pas que les drapeaux de la mécréance flottent dans le pays où autrefois des Sahâbah trouvèrent le martyr défendant la bannière de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم ?

Ceux qui osent affirmer être les serviteurs et gardiens des Deux Lieux Saints ont craché sur l’ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم. Le cœur de chaque musulman ne peut que se déchirer en pensant que nous sommes la première génération à assister à la transgression, de la part de prétendus musulmans, du dernier ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم, un ordre donné dans un état de douleurs et d’extrême faiblesse.

Posons-nous la question honnêtement de savoir quelle insulte aurait causer à l’Envoyer d’Allah le plus de chagrin : l’acte du maudit ‘uqbah ibn Abî Muît qui crachat au visage de l’Envoyé de Dieu  ou bien l’action de Ses prétendus partisans qui crachent sur Son dernier ordre ? Est-ce qu’une simple rebellion à un ordre, ou est-ce plutôt que derrière notre indifférence à la dernière maladie et aux douleurs de l’Envoyé de Dieu, nous aurions joint ‘uqbah et craché à Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم lui-même ?

Ceux qui vendent leurs religions pour un vil prix, défendent le satanique régime Saoudien en offrant des excuses qu’eux mêmes savent être des mensonges éhontés.

Par exemple, concernant le hadith sus-mentionné, ils disent que :

  • cet ordre était pour mettre fin au pouvoir politique des Juifs et des Chrétiens en Arabie, et non pas de les expulser ;
  • cet ordre était dirigé aux gouverneurs musulmans pour la mise en œuvre, pas pour le publique en général

Il n’y a pas besoin d’être un génie pour percevoir les contradictions et l’erreur ici.

  1. Le hadith est-il spécifiquement contre les Juifs et les Chrétiens ayant le pouvoir en Arabie ? Eh bien la dynastie saoudienne les a fait venir en Arabie avec une complète puissance militaire, et ont créé des camps américains autonomes où la Charî’ah n’est qu’un mot tourné en dérision. Comment peut-on dire qu’on a « mis fin à leurs pouvoirs » ?
  2. Si le hadith n’impliquait pas l’expulsion des juifs, pourquoi utiliser le mot لأخرجنَّ « je ferais certainement quitter » ou أخرجوا l’impératif « expulsez » ?
  3. Si le but n’était que de terminer leurs pouvoir politique, pourquoi avoir ajouté «  au point de [n’y] laisser que des musulmans »

La dysnastie des saouds voudrait que les musulmans ordinaires s’abstiennent de ce hadith, qui ne concernerait que les gouverneurs. Très bien, mais pourquoi alors ceux qui sont au pouvoir en Arabie défient le contenu de ce hadith ?

Cela fait bien longtemps que les crimes du régime Saoudien contre Allah et Son Envoyé صلَّى الله عليه وسلَّم ne peuvent plus être pris pour de simples incidents isolés ; les crimes de ce régime font partis d’une politique contre l’Islâm, et demandent par conséquent sa chute.

Qu’Allah fasse que nous assistions à ce jour, tout comme nous assistons aujourd’hui à l’humiliation de notre religion.

Traduit de Expel not just the Jews but the Saudis from Arabia, par سليمان الكندي, http://kindi313.wordpress.com/2013/10/30/expel-not-just-the-jews-but-the-saudis-from-arabia/, consulté le 14 /06/2014

Les Séouds au service du Koufr