Archives du blog

Effets bénéfiques de la barbe [islamique]

D’après Abou Houreira le Prophète a dit: « Font partie de la fitra (« saine nature ») de l’islam : le ghousl du vendredi, utiliser le siwak, tailler la moustache et laisser pousser la barbe [d’une longueur d’une poignée au minimum] (…) ».
L’article ci-dessous en rapporte quelques effets bénéfiques mondains.

La barbe protègerait du cancer de la peau

Ce sont des dermatologues australiens qui viennent de se pencher sur la pilosité de ces messieurs. Comme tout un chacun, les chercheurs de l’Université du Queensland avaient noté que les hommes qui portent la barbe et la moustache avaient un tiers du visage qui n’étaient pas exposés aux rayons UV. Mais ils ont poussé leurs recherches en utilisant un dosimètre de radiation, c’est-à-dire un appareil dosant les radiations ultraviolettes qui passent à travers le barbe. Ils se sont ainsi aperçus qu’une barbe fait barrage à 90 à 95% des rayons UV : « C’est un peu comme un indice SPF, plus la barbe est fournie, plus l’indice est élevé », expliquent les dermatos. « Les rayons UV frappent en ligne droite. Mais lorsqu’ils se heurtent à la barbe, les rayons se brisent et n’atteignent pas la peau. »

La barbe protègerait des crises d’asthme

Mais, en cette période où les pollens commencent à se disséminer dans l’air, la barbe (et la moustache) ont une autre utilité : elles empêchent en effet une partie des grains de pollens qui circulent dans l’air de pénétrer dans les voies aériennes supérieures, et protègent ainsi les hommes des crises d’asthme provoquées par les allergènes.

Évite le vieillissement de la peau

Par ailleurs, en servant de barrière de protection contre les agressions extérieures, la barbe permet également à la peau de rester hydratée… et donc de vieillir moins vite. « Les poils de barbe ne protègent pas seulement des rayons UV, ils servent également de barrière au froid et au vent, comme le ferait une écharpe. »

Vous aide à vous débarrasser du rhume

Les barbes épaisses situées sous le menton augmentent la température locale et peuvent aider à la guérison du rhume, note Carol Walker. Quand on a un mal de gorge, le corps produit de la température pour éliminer le virus. C’est une aide en plus en quelque sorte, la barbe ajoute une couche supplémentaire de protection, à l’image de l’aide que peut apporter une écharpe.

Évite les irritations et infections cutanées

Ne pas se raser implique de ne plus avoir la peau irritée. Le rasage est habituellement la cause principale d’infection bactérienne dans la zone où pousse la barbe, note le Dr Martin Wade, dermatologue à la London Skin and Hair Clinic.

« Cela peut conduire à l’irritation qu’occasionne le rasoir, aux poils incarnés, ou à la folliculite (infection du follicule pileux qui cause les points noirs ; ainsi les hommes profiteraient en se laissant pousser la barbe »

Sources :

http://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/asthme/prevenir/insolite-porter-la-barbe-le-nouveau-geste-sante-des-hommes-27974

http://www.dailymail.co.uk/health/article-2280717/Beards-good-From-warding-pollen-slowing-ageing-process.html

 

Les enfants ont une « croyance naturelle en Dieu »

Dr Olivera Petrovich, psychologue à l’université d’Oxford, déclara à la conférence sur la psychologie des religions, tenue à l’université de Western Sydney, que même les enfants préscolaires se construisent des concepts théologiques dans leurs compréhensions du monde physique.
Les psychologistes ont débattu quant à savoir si la croyance en Dieu ou l’athéisme étaient l’état naturel de l’homme. Selon le Dr Petrovich, experte en psychologie des religions, la croyance en Dieu n’est pas apprise mais se développe naturellement.

Elle confia hier au journal The Age que la croyance en Dieu naît du résultat d’autres développements psychologiques connectés au principe de cause à effet.

Dr Petrovich ajoute que ses conclusions sont basées sur plusieurs études, particulièrement sur une portant sur les enfants japonais agés de quatre à six ans, et une autre de 400 enfants britanniques agés de cinq à sept ans et de différentes croyances.

« L’athéisme est résolument une position acquise » dit-elle.

Source : http://www.theage.com.au/national/infants-have-natural-belief-in-god-20080725-3l3b.html#ixzz2O0dM7RbP