Archives du blog

Les agissements embellis pour le jour du vendredi

Ci-dessous quelques conseils pratiques pour récolter le maximum de bonnes actions en ce jour vertueux. Il n’y a pas de catégorisations spécifiques, juste une liste de choses à faire ou ne pas faire de la part d’un frère qui remarque certains comportements. Bon jumu’ah.

Jeudi soir, c’est déjà vendredi

Prières sur le Prophète ﷺ : Envoie tes meilleures salutations sur le Modèle de la création, l’Imam des Prophètes, le Bien Aimé et Messager d’Allah, Mouhammad al-mustafa ﷺ. La formule qui semble la plus acceptée est celle de la prière, à savoir celle-ci. Prie sur lui comme si tu l’aimais plus que ta propre mère, que ton propre père, que tes enfants réunis, que ta propre personne, car c’est celui qui avait et qui aura le soucis de sa communauté. Si tu le fais sincèrement avec ton cœur, le réciter au moins 100 fois ne devrait pas être trop difficile. Voir ICI pour plus d’informations sur la prière sur le Prophète ﷺ.
Sourate al-Kahf : Si tu sais que tu seras occupé(e) une bonne partie de ta journée le lendemain, profite de la soirée pour réciter cette sourate puisque les hadiths mentionnent aussi la veille de jumu’ah pour la récitation de celle-ci. ICI quelques raisons qui expliqueront l’importance de la réciter.
-Couché tôt : après la prière du ‘Icha, veille à aller dormir tôt. Pas de smartphone, pas de tablettes.

Avant Jumu’ah:

Al-Fajr !! Lève toi pour cette prière obligatoire (aussi appelée al-subh) !! Si c’est dans tes capacités physiques, prie en congrégation cette prière puisqu’il est rapporté de `Abd Allah ibn `Umar que le Prophète ﷺ a dit : « La meilleure prière au regard d’Allah est la prière de l’aube accomplie en commun le vendredi ». Ensuite lit les adhkar sunnah du matin sans oublier la salutation sur le Prophète ﷺ
-Sourate al-Kahf si ce n’est pas fait
-Vaque à tes occupations
-Effectue le ghousl (grande purification). Si le terme des 40 jours est proche, coupe toi les ongles et rase-toi les poils qui doivent être rasés
-Mets de beaux habits, des chaussettes neuves (pas trouées, pas souillées, et n’étant pas malodorantes)
-Couvre-toi la tête, nettoie-toi les dents avec un siwâk (à la rigueur une brosse à dent), si possible enfile un qamîs ou tout autre tenue traditionnelle. Évite à tout prix de prier en jean moulant, ou en T-shirt qui laisserait apparaître ton caleçon ou pire ton croissant de lune
-Met du parfum (interdiction pour les femmes si elles vont dehors)
-Laisse le portable à la maison si tu n’en a pas réellement besoin
-Sors tôt afin d’arriver tôt
-Si tu prends ta voiture car la mosquée est trop loin, gare toi d’une manière correcte. Si tu n’es pas vieux ou infirme, laisse les places proches à ceux qui en ont plus besoin (personnes âgées, enfants, femmes, retardataires). Ça te fera aussi faire quelques foulées et permettra de réciter la du’a pour aller à la mosquée.
-Range tes chaussures en bas ou en haut afin que les personnes âgées puissent facilement déposer les leurs dans un endroit qui leur est plus accessible.
-Met ton portable en mode silencieux (pas en vibreur) : le monde peut bien se passer de toi et ne pas te déranger pendant ce moment béni. Désactive également la data afin de ne pas avoir de notifications. Si tu l’éteins complètement, à priori ce n’est pas harâm.

Entrée à la mosquée

-Récite la du’a sunnah de l’entrée à la mosquée
-Passe le salam d’une manière audible et correcte. Si la khutbah a commencé, ne de dit rien.
-Dirige-toi au plus près du premier rang et prie la prière de salutation de mosquée (tahyat-ul-masjid) si la khutba n’a pas commencé.
-Évite d’aller squatter le mur ou le pilier pour avoir une place « confortable ». S’il y a de la place vacante, ton devoir est d’occuper cette place même si tu en aurais préféré une autre. Dans un groupe, on ne peut pas tenir compte des caprices de chacun.
-S’il reste du temps avant que ne commence la khutba, effectue des prières surérogatoires (quatre rak’ahs par exemple).
-S’il reste encore du temps, récite les salutations sur le Prophète ﷺ ou lit du Qour’âne.

Pendant la Khutbah

-L’Adhân vient de se terminer, l’imâm va émerger, tu dois comprendre que commence là une tradition millénaire, un authentique symbole de l’islam, car avant toi des milliers de khutba ont été dites et toujours écoutées minutieusement. L’imam effectue ce que faisaient autrefois le Prophète ﷺ, ses califes bien guidés, puis les pieux musulmans ; tu dois réellement témoigné du respect pour ce moment solennel qui a été mentionné par Allâh dans le Qour’âne, et non pas le considérer comme un moment ennuyant à passer, tel un vulgaire programme télé.
-Assieds toi en faisant face à la qibla avec la tête tournée vers l’imâm, ou alors tourne-toi entièrement vers l’imam si cela est plus facile.
Écoute l’imam avec concentration même si tu ne comprends pas tout ce qu’il dit. S’il dit un verset ou un hadith que tu connais, demande-toi si tu l’appliques véritablement, si Allah est content de tes actions. Prends l’exhortation pour toi en premier. Allah dit que le Rappel profite aux croyant(e)s.
Attitudes à éviter pendant la khutbah :
ne pas s’adosser contre le mur pour faire un petit somme, ne surtout pas parler, ne pas bailler (et encore moins en faisant du bruit), ne pas jouer avec le tapis ou tout autre objet, ne pas regarder son portable inutilement même pour savoir l’heure (t’as un rendez-vous vital de prévu?), ne pas envoyer de sms, ne pas lire ses notifications. Ne pas passer ni répondre au salam d’un retardataire ; le retardataire ne doit pas enjamber les musulmans pour occuper une place qu’il a vu, car cela dérange l’imâm et détourne l’attention des musulmans (d’où l’intérêt de bien se placer au départ…). Si tu commences à t’assoupir, change d’endroit.
-Après l’iqâmah : veille à bien aligner les rangs, anticipe même en regardant devant si une place se libère auquel cas tu t’avanceras le plus vite possible, pour que derrière les rangs soient le moins impactés.
-Si le téléphone sonne pendant la prière, surtout éteins-le de suite en utilisant si possible la main gauche et en faisant le moins de gestes possibles. Il ne faut surtout pas que tu « attendes » la fin de la prière !!

Après la prière

Reste assis et ne t’enfuis pas précipitamment
-Fais tranquillement le dhikr sunnah qui est dit après chaque prière. N’essaie pas de compter 33 le plus vite possible.
-Si tu n’es pas pressé, reste assis pour envoyer les salutations sur le Prophète ﷺ ou lire la sourate al-kahf dans la mosquée si ce n’est pas fait. Rester dans la mosquée et la rendre vivante n’est pas interdit, bien au contraire.
-Accompli deux quatre raka’ate de prière surérogatoire comme il est sunnah, chez toi ou à la mosquée.
-Si tu es véritablement pressé et ne peut rester quelques minutes à l’intérieur, sors de la mosquée mais sans bavardage pour éviter le brouhaha que l’on entend et qui dérange les prieurs sérieux. Pour rappel il est interdit de parler de la dunya dans la mosquée.
-Une fois dehors, ne te regroupe pas devant la mosquée si cela gêne les autres frères et/ou les riverains.
-Après la prière du ‘Asr, poursuis les salutations sur le Prophète ﷺ et profite de l’heure pendant laquelle les invocations sont exaucées.

Les mérites du vendredi : https://islamqa.info/fr/9211

Expulser les juifs ainsi que les saouds de l’Arabie

par سليمان الكندي

عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلَّى الله عليه وسلَّم : لأخرجنَّ اليهود والنصارى من جزيرة العرب حتى لا أدع إلا مسلماً أخرجه مسلم

‘Oumar bin al-Khattâb رضي الله عنه rapporte que l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a dit « Je ferais certes expulser les juifs et les chrétiens de la Péninsule arabique au point de [n’y] laisser que des musulmans » [Muslim]

La version de l’imâm Ahmad nous apprend qu’il s’agissait du dernier souhait et de la dernière instruction de l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم pour sa Oummah. Durant des siècles la Oummah a respecté ce commandement qui a été exprimé lors de la dernière maladie du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم.

Les Rawâfid [chiites] ont certes trahi l’Islâm plus d’une fois, notamment lorsqu’ils se sont alliés aux croisés contre les musulmans, seulement, tout en restant honnête et en reconnaissant le peu de mérite qu’on puisse leur attribuer, ils n’ont jamais eu l’insolence de cracher sur le dernier ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم de la façon dont le satanique régime saoudien l’a fait. Les Rawâfid n’ont jamais invité les armées Chrétiennes et Juives à venir souiller le sol Arabe.

L’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a voulu réserver la Péninsule Arabique comme la pure demeure de l’Islâm et de l’Unicité d’Allâh. C’était sur ce sol sacré d’Arabie que Jibrîl descendit et révéla le Qour’ân. Allah envoya ses meilleurs Anges sur le terrain de Badr en Arabie. En plus d’abriter à la fois la Ka’bah et le Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم qui anoblissent cette terre, l’Arabie doit aussi être complimentée pour chacun des pas des compagnons de Mouhammad صلَّى الله عليه وسلَّم qu’Allah a bien voulu autorisé sur son sol.

Aujourd’hui, en lieu des armées angéliques, ce sont les armées du dajjâl américaines qui souillent la terre sainte d’Arabie. Ceux qui déclarent l’Unicité d’Allah croupissent dans les prisons, alors que ceux qui Le renient sont honorés. Ne savent-ils pas que tous les honneurs sont dues à Allah ? Pleurez Ô Musulmans si vous le pouvez, car par votre complaisance désormais des prostituées foulent le sol où jadis les femmes de Nabi صلَّى الله عليه وسلَّم voyageaient. Cela ne vous gêne-t-il pas que les drapeaux de la mécréance flottent dans le pays où autrefois des Sahâbah trouvèrent le martyr défendant la bannière de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم ?

Ceux qui osent affirmer être les serviteurs et gardiens des Deux Lieux Saints ont craché sur l’ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم. Le cœur de chaque musulman ne peut que se déchirer en pensant que nous sommes la première génération à assister à la transgression, de la part de prétendus musulmans, du dernier ordre de Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم, un ordre donné dans un état de douleurs et d’extrême faiblesse.

Posons-nous la question honnêtement de savoir quelle insulte aurait causer à l’Envoyer d’Allah le plus de chagrin : l’acte du maudit ‘uqbah ibn Abî Muît qui crachat au visage de l’Envoyé de Dieu  ou bien l’action de Ses prétendus partisans qui crachent sur Son dernier ordre ? Est-ce qu’une simple rebellion à un ordre, ou est-ce plutôt que derrière notre indifférence à la dernière maladie et aux douleurs de l’Envoyé de Dieu, nous aurions joint ‘uqbah et craché à Rasūlullāh صلَّى الله عليه وسلَّم lui-même ?

Ceux qui vendent leurs religions pour un vil prix, défendent le satanique régime Saoudien en offrant des excuses qu’eux mêmes savent être des mensonges éhontés.

Par exemple, concernant le hadith sus-mentionné, ils disent que :

  • cet ordre était pour mettre fin au pouvoir politique des Juifs et des Chrétiens en Arabie, et non pas de les expulser ;
  • cet ordre était dirigé aux gouverneurs musulmans pour la mise en œuvre, pas pour le publique en général

Il n’y a pas besoin d’être un génie pour percevoir les contradictions et l’erreur ici.

  1. Le hadith est-il spécifiquement contre les Juifs et les Chrétiens ayant le pouvoir en Arabie ? Eh bien la dynastie saoudienne les a fait venir en Arabie avec une complète puissance militaire, et ont créé des camps américains autonomes où la Charî’ah n’est qu’un mot tourné en dérision. Comment peut-on dire qu’on a « mis fin à leurs pouvoirs » ?
  2. Si le hadith n’impliquait pas l’expulsion des juifs, pourquoi utiliser le mot لأخرجنَّ « je ferais certainement quitter » ou أخرجوا l’impératif « expulsez » ?
  3. Si le but n’était que de terminer leurs pouvoir politique, pourquoi avoir ajouté «  au point de [n’y] laisser que des musulmans »

La dysnastie des saouds voudrait que les musulmans ordinaires s’abstiennent de ce hadith, qui ne concernerait que les gouverneurs. Très bien, mais pourquoi alors ceux qui sont au pouvoir en Arabie défient le contenu de ce hadith ?

Cela fait bien longtemps que les crimes du régime Saoudien contre Allah et Son Envoyé صلَّى الله عليه وسلَّم ne peuvent plus être pris pour de simples incidents isolés ; les crimes de ce régime font partis d’une politique contre l’Islâm, et demandent par conséquent sa chute.

Qu’Allah fasse que nous assistions à ce jour, tout comme nous assistons aujourd’hui à l’humiliation de notre religion.

Traduit de Expel not just the Jews but the Saudis from Arabia, par سليمان الكندي, http://kindi313.wordpress.com/2013/10/30/expel-not-just-the-jews-but-the-saudis-from-arabia/, consulté le 14 /06/2014

Les Séouds au service du Koufr