Archives du blog

Effets bénéfiques de la barbe [islamique]

D’après Abou Houreira le Prophète a dit: « Font partie de la fitra (« saine nature ») de l’islam : le ghousl du vendredi, utiliser le siwak, tailler la moustache et laisser pousser la barbe [d’une longueur d’une poignée au minimum] (…) ».
L’article ci-dessous en rapporte quelques effets bénéfiques mondains.

La barbe protègerait du cancer de la peau

Ce sont des dermatologues australiens qui viennent de se pencher sur la pilosité de ces messieurs. Comme tout un chacun, les chercheurs de l’Université du Queensland avaient noté que les hommes qui portent la barbe et la moustache avaient un tiers du visage qui n’étaient pas exposés aux rayons UV. Mais ils ont poussé leurs recherches en utilisant un dosimètre de radiation, c’est-à-dire un appareil dosant les radiations ultraviolettes qui passent à travers le barbe. Ils se sont ainsi aperçus qu’une barbe fait barrage à 90 à 95% des rayons UV : « C’est un peu comme un indice SPF, plus la barbe est fournie, plus l’indice est élevé », expliquent les dermatos. « Les rayons UV frappent en ligne droite. Mais lorsqu’ils se heurtent à la barbe, les rayons se brisent et n’atteignent pas la peau. »

La barbe protègerait des crises d’asthme

Mais, en cette période où les pollens commencent à se disséminer dans l’air, la barbe (et la moustache) ont une autre utilité : elles empêchent en effet une partie des grains de pollens qui circulent dans l’air de pénétrer dans les voies aériennes supérieures, et protègent ainsi les hommes des crises d’asthme provoquées par les allergènes.

Évite le vieillissement de la peau

Par ailleurs, en servant de barrière de protection contre les agressions extérieures, la barbe permet également à la peau de rester hydratée… et donc de vieillir moins vite. « Les poils de barbe ne protègent pas seulement des rayons UV, ils servent également de barrière au froid et au vent, comme le ferait une écharpe. »

Vous aide à vous débarrasser du rhume

Les barbes épaisses situées sous le menton augmentent la température locale et peuvent aider à la guérison du rhume, note Carol Walker. Quand on a un mal de gorge, le corps produit de la température pour éliminer le virus. C’est une aide en plus en quelque sorte, la barbe ajoute une couche supplémentaire de protection, à l’image de l’aide que peut apporter une écharpe.

Évite les irritations et infections cutanées

Ne pas se raser implique de ne plus avoir la peau irritée. Le rasage est habituellement la cause principale d’infection bactérienne dans la zone où pousse la barbe, note le Dr Martin Wade, dermatologue à la London Skin and Hair Clinic.

« Cela peut conduire à l’irritation qu’occasionne le rasoir, aux poils incarnés, ou à la folliculite (infection du follicule pileux qui cause les points noirs ; ainsi les hommes profiteraient en se laissant pousser la barbe »

Sources :

http://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/asthme/prevenir/insolite-porter-la-barbe-le-nouveau-geste-sante-des-hommes-27974

http://www.dailymail.co.uk/health/article-2280717/Beards-good-From-warding-pollen-slowing-ageing-process.html

 

Publicités

Le Commandeur des croyants te conseille pour Ramadan

halaq_at_masjid_al-haram_6_april_2015_makkah_saudi_arabia

Imagine la scène, tu viens de prier derrière le dirigeant suprême (qu’on nomme plutôt « amîr al-mu’mineen ») qui t’exhorte ensuite pour Ramadhan

Il est rapporté qu’à la première nuit du Ramadan et après avoir prié le maghrib, le Commandeur des croyants ‘Umar (qu’Allah soit satisfait de lui) s’adressait aux gens ainsi :

Asseyez-vous. Assurément le jeûne de ce mois vous a été rendu obligatoire, et rester debout dans les prières de nuit ne vous a pas été rendu obligatoire, mais ceux qui parmi vous peuvent rester debout en prières devraient le faire, et cela fait parti des actes supplémentaires à propos desquels Allah nous a exhorté, et celui qui ne peut rester debout en prière, qu’il dorme dans son lit.

Et prenez garde de dire : je jeûnerai si untel ou untel jeûnent, et j’observerai les prières de nuit si untel ou untel observent la prière. Quiconque jeûne ou observe la prière de nuit, il doit le faire pour Allah. Et sachez que vous êtes en prière tant que vous restez à attendre la prière.

Abrégez tout parole inutile ou incorrecte dans les maisons d’Allah (il le répéta deux ou trois fois). Que personne parmi vous ne jeûne quelques jours avant le mois (pour ne pas manquer le premier jour du mois ; il le répéta trois fois). Et ne jeûnez pas jusqu’à ce que vous voyiez (le croissant du nouveau mois) à moins que (le ciel ne) soit nuageux. S’il est nuageux, comptez (le mois précédant) à 30 jours. Puis ne rompez vos jeûnes que dès que vous verrez la nuit sur la montagne (c-à-d que vous serez sûrs que le soleil se soit bien couché).

Musannaf de ‘Abdul Razzaq San’ani 7748

Les agissements embellis pour le jour du vendredi

Ci-dessous quelques conseils pratiques pour récolter le maximum de bonnes actions en ce jour vertueux. Il n’y a pas de catégorisations spécifiques, juste une liste de choses à faire ou ne pas faire de la part d’un frère qui remarque certains comportements. Bon jumu’ah.

Jeudi soir, c’est déjà vendredi

Prières sur le Prophète ﷺ : Envoie tes meilleures salutations sur le Modèle de la création, l’Imam des Prophètes, le Bien Aimé et Messager d’Allah, Mouhammad al-mustafa ﷺ. La formule qui semble la plus acceptée est celle de la prière, à savoir celle-ci. Prie sur lui comme si tu l’aimais plus que ta propre mère, que ton propre père, que tes enfants réunis, que ta propre personne, car c’est celui qui avait et qui aura le soucis de sa communauté. Si tu le fais sincèrement avec ton cœur, le réciter au moins 100 fois ne devrait pas être trop difficile. Voir ICI pour plus d’informations sur la prière sur le Prophète ﷺ.
Sourate al-Kahf : Si tu sais que tu seras occupé(e) une bonne partie de ta journée le lendemain, profite de la soirée pour réciter cette sourate puisque les hadiths mentionnent aussi la veille de jumu’ah pour la récitation de celle-ci. ICI quelques raisons qui expliqueront l’importance de la réciter.
-Couché tôt : après la prière du ‘Icha, veille à aller dormir tôt. Pas de smartphone, pas de tablettes.

Avant Jumu’ah:

Al-Fajr !! Lève toi pour cette prière obligatoire (aussi appelée al-subh) !! Si c’est dans tes capacités physiques, prie en congrégation cette prière puisqu’il est rapporté de `Abd Allah ibn `Umar que le Prophète ﷺ a dit : « La meilleure prière au regard d’Allah est la prière de l’aube accomplie en commun le vendredi ». Ensuite lit les adhkar sunnah du matin sans oublier la salutation sur le Prophète ﷺ
-Sourate al-Kahf si ce n’est pas fait
-Vaque à tes occupations
-Effectue le ghousl (grande purification). Si le terme des 40 jours est proche, coupe toi les ongles et rase-toi les poils qui doivent être rasés
-Mets de beaux habits, des chaussettes neuves (pas trouées, pas souillées, et n’étant pas malodorantes)
-Couvre-toi la tête, nettoie-toi les dents avec un siwâk (à la rigueur une brosse à dent), si possible enfile un qamîs ou tout autre tenue traditionnelle. Évite à tout prix de prier en jean moulant, ou en T-shirt qui laisserait apparaître ton caleçon ou pire ton croissant de lune
-Met du parfum (interdiction pour les femmes si elles vont dehors)
-Laisse le portable à la maison si tu n’en a pas réellement besoin
-Sors tôt afin d’arriver tôt
-Si tu prends ta voiture car la mosquée est trop loin, gare toi d’une manière correcte. Si tu n’es pas vieux ou infirme, laisse les places proches à ceux qui en ont plus besoin (personnes âgées, enfants, femmes, retardataires). Ça te fera aussi faire quelques foulées et permettra de réciter la du’a pour aller à la mosquée.
-Range tes chaussures en bas ou en haut afin que les personnes âgées puissent facilement déposer les leurs dans un endroit qui leur est plus accessible.
-Met ton portable en mode silencieux (pas en vibreur) : le monde peut bien se passer de toi et ne pas te déranger pendant ce moment béni. Désactive également la data afin de ne pas avoir de notifications. Si tu l’éteins complètement, à priori ce n’est pas harâm.

Entrée à la mosquée

-Récite la du’a sunnah de l’entrée à la mosquée
-Passe le salam d’une manière audible et correcte. Si la khutbah a commencé, ne de dit rien.
-Dirige-toi au plus près du premier rang et prie la prière de salutation de mosquée (tahyat-ul-masjid) si la khutba n’a pas commencé.
-Évite d’aller squatter le mur ou le pilier pour avoir une place « confortable ». S’il y a de la place vacante, ton devoir est d’occuper cette place même si tu en aurais préféré une autre. Dans un groupe, on ne peut pas tenir compte des caprices de chacun.
-S’il reste du temps avant que ne commence la khutba, effectue des prières surérogatoires (quatre rak’ahs par exemple).
-S’il reste encore du temps, récite les salutations sur le Prophète ﷺ ou lit du Qour’âne.

Pendant la Khutbah

-L’Adhân vient de se terminer, l’imâm va émerger, tu dois comprendre que commence là une tradition millénaire, un authentique symbole de l’islam, car avant toi des milliers de khutba ont été dites et toujours écoutées minutieusement. L’imam effectue ce que faisaient autrefois le Prophète ﷺ, ses califes bien guidés, puis les pieux musulmans ; tu dois réellement témoigné du respect pour ce moment solennel qui a été mentionné par Allâh dans le Qour’âne, et non pas le considérer comme un moment ennuyant à passer, tel un vulgaire programme télé.
-Assieds toi en faisant face à la qibla avec la tête tournée vers l’imâm, ou alors tourne-toi entièrement vers l’imam si cela est plus facile.
Écoute l’imam avec concentration même si tu ne comprends pas tout ce qu’il dit. S’il dit un verset ou un hadith que tu connais, demande-toi si tu l’appliques véritablement, si Allah est content de tes actions. Prends l’exhortation pour toi en premier. Allah dit que le Rappel profite aux croyant(e)s.
Attitudes à éviter pendant la khutbah :
ne pas s’adosser contre le mur pour faire un petit somme, ne surtout pas parler, ne pas bailler (et encore moins en faisant du bruit), ne pas jouer avec le tapis ou tout autre objet, ne pas regarder son portable inutilement même pour savoir l’heure (t’as un rendez-vous vital de prévu?), ne pas envoyer de sms, ne pas lire ses notifications. Ne pas passer ni répondre au salam d’un retardataire ; le retardataire ne doit pas enjamber les musulmans pour occuper une place qu’il a vu, car cela dérange l’imâm et détourne l’attention des musulmans (d’où l’intérêt de bien se placer au départ…). Si tu commences à t’assoupir, change d’endroit.
-Après l’iqâmah : veille à bien aligner les rangs, anticipe même en regardant devant si une place se libère auquel cas tu t’avanceras le plus vite possible, pour que derrière les rangs soient le moins impactés.
-Si le téléphone sonne pendant la prière, surtout éteins-le de suite en utilisant si possible la main gauche et en faisant le moins de gestes possibles. Il ne faut surtout pas que tu « attendes » la fin de la prière !!

Après la prière

Reste assis et ne t’enfuis pas précipitamment
-Fais tranquillement le dhikr sunnah qui est dit après chaque prière. N’essaie pas de compter 33 le plus vite possible.
-Si tu n’es pas pressé, reste assis pour envoyer les salutations sur le Prophète ﷺ ou lire la sourate al-kahf dans la mosquée si ce n’est pas fait. Rester dans la mosquée et la rendre vivante n’est pas interdit, bien au contraire.
-Accompli deux quatre raka’ate de prière surérogatoire comme il est sunnah, chez toi ou à la mosquée.
-Si tu es véritablement pressé et ne peut rester quelques minutes à l’intérieur, sors de la mosquée mais sans bavardage pour éviter le brouhaha que l’on entend et qui dérange les prieurs sérieux. Pour rappel il est interdit de parler de la dunya dans la mosquée.
-Une fois dehors, ne te regroupe pas devant la mosquée si cela gêne les autres frères et/ou les riverains.
-Après la prière du ‘Asr, poursuis les salutations sur le Prophète ﷺ et profite de l’heure pendant laquelle les invocations sont exaucées.

Les mérites du vendredi : https://islamqa.info/fr/9211

Le Tahnîk prévient l’hypoglycémie néonatale !

Parmi les pratiques enseignées lors de la naissance d’un enfant, il y a le Tahnîk, qui consiste à faire mâcher un minuscule morceau de datte (ou autre chose sucrée) par une pieuse personne musulmane, et ensuite à mettre ce minuscule morceau de datte en contact avec le palais ou la langue du nouveau-né.

D’après Anas qui rapporte : « Oum Soulaym accoucha d’un garçon, Abou Talha me dit alors : « Garde-le jusqu’à ce que tu ailles voir le Prophète « . Il alla le voir avec l’enfant, et elle envoya avec lui des dattes. Le prophète prit les dattes, les mâcha, ensuite il les prit de sa bouche et les mit dans la bouche du garçon ; puis, il passa les dattes sur son palais, et il l’appela Abdoullah » Al-Boukhari [5470] et Mouslim [2119].

An-Nawawî a dit : « Les savants sont d’un accord unanime sur le fait que le Tahneek avec des dattes, est une bonne chose pour le nouveau-né après sa naissance ; s’il n’y a pas de dattes, alors une chose semblable aux dattes parmi les sucreries [tel que le miel] ». Il dit aussi : « Et il est préférable que la personne qui fasse le Tahnîk soit parmi les gens pieux, qu’il soit un homme ou une femme ; et s’il/elle n’est pas présent(e), qu’on lui amène l’enfant »

Un gel sucré protège les prématurés des lésions cérébrales

L’hypoglycémie concerne un nourrisson sur dix. L’administration d’un gel sucré est un moyen bon marché et efficace de protéger les bébés de lésions cérébrales.

Un gel sucré pour éviter des dommages cérébraux chez les nouveaux-nés, la méthode paraît trop simple pour être vraie. Pourtant, une étude montre son efficacité pour lutter contre l’hypoglycémie. 15 millions de bébés naissent prématurés chaque année. 1 sur 10 présente un taux de sucre dans le sang dangereusement bas. Or, l’hypoglycémie néonatale, si elle n’est pas traitée, entraîne des lésions cérébrales permanentes. Les maternités du monde entier utilisent actuellement un double traitement : des compléments alimentaires sucrés et des analyses sanguines répétées. Cela n’empêche pas des centaines de nourrissons d’être admis en soins intensifs. Les médecins leur administrent alors du glucose par voie intraveineuse.

Mieux que l’intraveineuse et moins cher

« Le gel de dextrose est déjà utilisé dans les cas de diabète ; pourtant, on trouve peu de traces de son utilisation chez les bébés, » notent des chercheurs de l’université d’Auckland (Nouvelle-Zélande). Ce gel sucré peut être ingéré. Il suffit d’appliquer ce produit à l’intérieur de la joue du bébé. La méthode est plus efficace, moins invasive et surtout moins coûteuse que l’intraveineuse. Elle revient à un peu plus d’un euro par nourrisson. Voilà qui pourrait jeter les bases d’un nouveau traitement des nourrissons hypoglycémiques.

Hypoglycémie nettement réduite

Les chercheurs de l’université d’Auckland ont mené l’expérience en maternité. Ils ont sélectionné des bébés nés entre 35 à 42 semaines de gestation et âgés de maximum 48h. La moitié des nourrissons s’est vue administrer du gel de dextrose, l’autre moitié un gel placebo. Les résultats sont probants : le traitement a fortement réduit leur hypoglycémie.

« Le traitement avec le gel de dextrose n’est vraiment pas cher et simple à administrer. Le gel de dextrose devrait devenir un traitement de premier plan pour prendre en charge l’hypoglycémie pour les prématurés tardifs et les bébés à terme dans les 48h après la naissance, » précisent les auteurs du rapport « The Sugar Babies Study. » Reste à appliquer cette méthode en maternité.

L’Envoyé d’Allah  fut (encore une fois) correct !

NB : si vous utilisez du miel, assurez-vous de sa bonne qualité, afin d’éviter une rare affection, le botulisme infantile.

Sources :

http://www.bbc.com/news/health-24224206

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/3725-Un-gel-sucre-protege-les-prematures-des-lesions-cerebrales